geomerk klic klim-cicc klipLes initiatives « Call-Before-You-Dig » (CBYD – Appelez avant de creuser) locales aux Pays-Bas, en Belgique et en Flandre ont connu plusieurs changements au cours des dernières années, tant d’un point de vue juridique que d’un point de vue technique. En bref, tous les propriétaires de réseau sont tenus d’envoyer l’emplacement de leur réseau lorsqu’il y aura des travaux souterrains potentiels.

Pays-Bas – KLIC-WION

Miguel Hartogs, senior Geo-ICT Consultant chez Merkator BV explique: “Depuis 2011 GeoMerk sert les propriétaires de réseau aux Pays-Bas à se conformer à l’initiative néerlandaise KLIC-WION. Plusieurs impétrants (services publics et municipalités) ont rejoint la plate-forme GeoMerk en tant que solution SaaS robuste pour résoudre les implications juridiques. GeoMerk automatise le workflow, donne plus d’informations sur les activités de construction à proximité de votre réseau, avec des rapports mensuels pour garder le contrôle et être à jour“.

En 2015, KLIC-WION a été mis à jour pour s’aligner davantage sur les dernières directives européennes INSPIRE. Dans le courant de l’année 2018, KLIC-WION sera mis à jour à KLIC-WIN, la date de sortie exacte de cette mise à jour a été reportée plusieurs fois par le gouvernement.

Flandre- KLIP Digital

La Région flamande en Belgique, la Flandre, a mis à jour le décret KLIP local pour le rendre numérique et centralisé à partir de 2016. Merkator a adopté cette nouvelle initiative et a étendu GeoMerk pour se conformer à la législation flamande de KLIP Digital.

Geert De Coensel, Directeur chez Merkator NV / SA Belgique explique: “Comme de nombreux propriétaires de réseaux en Belgique comptaient déjà sur Merkator pour des workflows géospatiaux complexes, l’adoption de GeoMerk a progressé rapidement. Aujourd’hui, nous sommes fiers de compter plusieurs gestionnaires d’installations critiques parmi nos utilisateurs satisfaits de GeoMerk, tels que 75% des parcs éoliens flamands onshore et offshore, 1 port, plusieurs sites industriels Seveso et plus de 25 villes et municipalités“.

Belgique – KLIM-CICC

La législation fédérale CBYD en Belgique, KLIM-CICC, recevra une mise à jour majeure en 2018 avec une nouvelle architecture back-end à l’épreuve du futur et sera accessible via de puissantes API. Luc De Heyn, Business Development Manager chez Merkator NV/SA, explique: « Cette mise à jour permet à Merkator de connecter la plate-forme GeoMerk à l’initiative KLIM-CICC. En tant que tel, il devient la première solution CBYD à soutenir les propriétaires de réseaux aux Pays-Bas et dans les trois régions de Belgique: la Flandre, la Wallonie et Bruxelles« .

GeoMerk en chiffres

Au total, plus de 85 propriétaires de réseaux comptent sur GeoMerk pour se conformer à la législation locale, dont 30% doivent respecter la législation KLIP. Depuis le début en 2011, la disponibilité de la solution GeoMerk a été supérieure à 99,98%. 

La sortie du nouveau portail KLIM-CICC ouvre une nouvelle opportunité de croissance pour GeoMerk. Geert De Coensel explique: « L’architecture flexible de GeoMerk nous permet de nous connecter à d’autres législations et normes Call Before You Dig (CBYD – Appelez avant de creuser) dans toute l’Europe« .

À propos de Merkator

Merkator opère actuellement en Belgique et aux Pays-Bas et est rapidement devenu un fournisseur de services géo-TIC de premier plan pour les propriétaires de réseaux (opérateurs SmartGrid et opérateurs de télécommunications) et les gouvernements qui gèrent les infrastructures du domaine public. Avec GeoMerk et Eagle, Merkator s’impose comme le leader du marché dans la résolution de workflows géospatiaux complexes liés à la législation des infrastructures souterraines.